Sélectionner une page
Montmartre par Sophie Bassouls

Association – AIDES

Présentation de AIDES

Date de création : Créée en 1984 par Daniel Defert, à la suite du décès dû au sida de son compagnon Michel Foucault, AIDES est une association communautaire qui réunit les personnes infectées ou affectées par la maladie.

Sa mission et ses valeurs

Dès le départ, il y a un projet global : celui d’acquérir une expertise sur la maladie et de créer une mobilisation sociale. Tout cela doit être articulé sur une parole des malades pour aboutir à une mobilisation politique (Daniel Defert).

Philosophie et valeurs :

  • Respect de l’identité, non jugement, confidentialité.
  • Prise en compte globale de la santé : les facteurs influant sur la santé ne sont pas uniquement physiques mais aussi sociaux, psychologiques et financiers.
  • Approche communautaire : les personnes infectées ou affectées sont là pour initier et mener des actions, participer de façon active au système de santé et être associées aux grandes décisions de santé publique. Le malade est un réformateur social.
  • Transformation sociale : AIDES propose de réformer la société à partir de l’expérience et des besoins des personnes concernées : « le nouveau révélateur de besoins, des urgences médicales et sociales, c’est aujourd’hui la personne atteinte par le VIH/sida» (D. Defert).
  • Indépendance : AIDES se revendique comme un « laboratoire d’idées », expérimente et initie le changement.

Autres informations : Non confessionnelle et apolitique, AIDES est reconnue d’utilité publique depuis 1990 et présidée par Bruno Spire (chercheur, séropositif) depuis 2007.

Son organisation

L’équipe permanente : 1 500 personnes (salariés et volontaires) sont mobilisées à AIDES dans 70 villes de France (métropole et outre-mer).

Le mode de fonctionnement : AIDES revendique et préserve son autonomie et son indépendance. Les orientations stratégiques et politiques de nos actions sont définies par différentes instances décisionnelles internes composées de volontaires élus par leurs pairs. Le conseil d’administration comprend vingt-quatre membres, il est élu tous les deux ans par l’assemblée générale de ses adhérents, et il se réunit à la même fréquence pour élire le bureau.

Ses activités
Information :

 

Modes d’action

  • Informer sur les modes de transmission, prévenir pour limiter les nouvelles contaminations.
  • Promouvoir des méthodes de prévention multiples, adaptées aux communautés les plus exposées aux risques : détenus, migrants, homosexuels, usagers de drogues, femmes, personnes malentendantes.
  • Soutenir les personnes concernées (affectées ou infectées) pour améliorer leur prise en charge et défendre leurs droits.
  • Observer, recenser et identifier les difficultés rencontrées par les personnes vivant avec le VIH/sida et/ou une hépatite.
  • Dénoncer les dysfonctionnements du système et les discriminations et élaborer des propositions argumentées au regard de l’expertise des malades (CMU, aide à domicile, loi Kouchner, PACS, AERAS…)
  • Interpeller les acteurs politiques, institutionnels et les professionnels pour améliorer les dispositifs existants et plus largement pour faire évoluer la société.

Prévention / Réduction des risques : Parce que la prévention du VIH et des hépatites ne peut se faire qu’à partir d’une approche diversifiée, AIDES déploie ses actions de prévention sur de nombreux supports et sur différents terrains. Informer sur les modes de transmission, distribuer de quoi réduire les risques (préservatifs, seringues stériles…) et permettre aux personnes de dialoguer sans être jugées : ces principes sont à la base de notre démarche en matière de prévention, et cette démarche est adaptée aux spécificités de chaque public.

Réflexion : Les enjeux de santé et les enjeux thérapeutiques pour lesquels AIDES se mobilise sont multiples. Prise en charge globale, accès aux soins, lutte contre les effets indésirables, participation aux enjeux de la recherche, co-construction avec les soignants de programmes d’éducation thérapeutique… À AIDES, la recherche prend une dimension humaine, participative, collective. Elle mobilise les membres de la communauté à qui elle s’adresse (femmes, gays, migrants, usagers de drogues…), à tous les niveaux et à toutes les étapes du projet, et accorde la même valeur aux objectifs des personnes qu’à ceux des chercheurs. C’est une recherche communautaire.

Soutien et accompagnement des personnes séropositives : Le soutien, l’accompagnement… Ce sont avant tout des moyens de renforcer l’envie et les capacités des personnes à agir au mieux pour leur santé, à améliorer leur qualité de vie. Ponctuelles ou régulières, dans nos lieux de mobilisation ou dans une structure extérieure, ces actions sont souvent mises en oeuvre avec des professionnels de la santé, des experts du secteur juridique, social. Souvent pilotées par le groupe national Santé de AIDES, ces opérations se déclinent sous des formes très diverses : site web, publications, ateliers hebdomadaires, universités des personnes en traitement (UPT), université inter-régionales des personnes séropositives (UNIR+), week-ends thérapeutiques… Mais elles ne perdent jamais de vue leur vocation première, l’empowerment, qui permet aux personnes de prendre leur destin en mains !

Organisation d’évènements/manifestations : Qu’il s’agisse de faire passer des messages de prévention et de réduction des risques, de porter la voix des personnes séro-concernées, de défendre leurs droits et de sensibiliser les pouvoirs publics aux questions d’accès aux droits et aux traitements, AIDES organise et participe à de nombreux événements.

Financement de projets associatifs : Coalition PLUS a été créée en 2008, à l’initiative de quatre associations de lutte contre le VIH/sida : AIDES (France), ALCS (Maroc), ARCAD-SIDA (Mali), COCQ-SIDA (Québec). Portés par une vision commune, ses membres fondateurs avaient à cœur de bâtir une union internationale d’associations qui mettrait au centre de ses actions la démarche communautaire, en impliquant les personnes infectées, affectées ou vulnérables au VIH/sida dans tous les processus décisionnels, de réalisation et d’évaluation liés aux programmes de lutte contre la pandémie.

Coalition PLUS apporte un soutien technique et financier à ses associations membres, afin de les aider à mener à bien leurs missions. Elle a également vocation à offrir un soutien technique aux organisations désirant devenir membres, mais ne remplissant pas l’ensemble de ses critères d’adhésion et qui ont le statut de partenaire. Membres ou partenaires, les adhérents de Coalition PLUS partagent les mêmes valeurs : démarche communautaire, impartialité, indépendance, confidentialité, liberté d’expression et transparence financière.

AIDES et les COREVIHs

Aides est impliqué dans grand nombre de COREVIH et participe à différents groupes de travail au sein des COREVIH. Par exemple, l’association participe à la commission Prévention et Santé sexuelle au sein de la COREVIH Ile-de-France Nord. L’association a également participé à la semaine Flash Test.

En France métropolitaine et dans les départements français d’Outre-Mer, notre implication dans les COREVIHs nous permet de travailler avec les professionnels de santé, les responsables de l’action sociale et autres structures d’accueil d’urgence. Lors de ces rencontres, nous portons la voix des personnes séro-concernées pour contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie.

Contacter AIDES

Rejoindre AIDES :
Pour être volontaire à AIDES, il faut avant tout adhérer à l’éthique et aux principes de l’association. Une formation est dispensée à chacun(e) pour lui permettre de mieux comprendre l’épidémie et les principes qui guident nos actions afin de mieux s’impliquer.

Pour plus d’information, vous pouvez vous rapprocher de l’antenne AIDES la plus proche de chez vous : www.aides.org rubrique « notre réseau ».

SERONET site d’informations et d’échange pour les personnes concernées par ou vivant avec le VIH et/ou les hépatites virales.
www.seronet.info

AIDES

Contacter AIDES

Suivre AIDES sur les réseaux sociaux

Share This