Sélectionner une page

Les dommages sanitaires et sociaux associés aux consommations de substances psychotropes licites et illicites, bien documentés dans la plupart des pays en Europe, ont justifié la mise en place depuis plusieurs années d’une politique de réduction des dommages présentée en France comme une politique de réduction des risques.

La Ministre de la santé et des sports a demandé en 2010 à l’Inserm de réaliser une expertise collective afin de disposer du bilan des connaissances sur les dispositifs et les programmes de réduction des risques chez les usagers de drogue existant au niveau international, et sur les projets en expérimentation. Cette expertise  contribue à la définition de critères d’orientation, afin d’améliorer les outils de réduction des risques, les modes d’intervention et les pratiques des intervenants.

Pour en savoir plus, consulter l’expertise collective sur le site de l’Inserm.

Source : INSERM.

Share This