Sélectionner une page

Papillomavirus ou HPVIl s’agit d’un groupe de virus comportant de nombreux types. Certains types sont responsables de la classique verrue plantaire ou des mains. D’autres souches sont responsables d’IST et ont une affinité pour les muqueuses génitales ou anales mais également orales. Certaines sont dites oncogènes car ils peuvent provoquer des cancers de l’anus, du col de l utérus et de la muqueuse orale.

Ils sont très contagieux et très fréquents (10 à 30%).

Ils se manifestent parfois par de petites verrues « sorte de bout de chair » appelées condylomes localisées sur les organes génitaux externes ou interne chez la femme, la région pubienne, la région anale ou péri anale.

Le plus souvent cependant le papillomavirus ne s’exprime pas et seul le frottis de dépistage en fait le diagnostic. Ce frottis est particulièrement important pour prévenir le cancer du col de l’utérus et le cancer de l’anus   Il doit être réalisé de façon systématique chez toutes les femmes au niveau du col de l’utérus. En cas de facteur de risque, il est proposé systématiquement au niveau anal surtout en cas d’infection par le VIH.

Le traitement repose sur la destruction par le froid, le laser ou la chirurgie. Un vaccin contre certaines souches responsables de cancer est recommandé chez les jeunes filles de 14 ans et entre 15 et 23 ans chez les jeunes femmes n’ayant pas eu de rapports sexuels.

Share This