Sélectionner une page

IST – Infections Sexuellement Transmissibles Il s’agit des infections acquises lors d’une relation sexuelle non protégée. Elles se transmettent par voie orale, génitale et anale. Elles peuvent être évitées le plus souvent par l’utilisation du préservatif.

Elles sont fréquentes, nombreuses et ne s’expriment pas toujours par des signes bruyants parfois découvertes de façon inopinée lors d’un dépistage systématique (prélèvement sanguin, génital ou anal).

On dispose de traitement le plus souvent mais sans traitement, il peut y avoir des conséquences très graves d’autant plus qu’il existe une immunodépression (baisse des défenses immunitaires).

Les signes qui doivent alerter et amener à consulter sont principalement :

  • Des brulures, picotement ou écoulement au niveau de la verge, de l’anus
  • Des brulures urinaires (voir des douleurs dans le bas ventre) ou un besoin fréquent ou impérieux d’aller uriner
  • Des pertes vaginales inhabituelles
  • Une ulcération ou ulcère (petite plaie) douloureux ou non, du gland, de la verge ou des lèvres.
  • Des petites verrues (sorte d’excroissances) non douloureuses sur la verge, autour de l’anus ou sur les lèvres,
  • Une éruption de boutons sur le corps avec ou sans fièvre qui va disparaitre assez vite (syphilis dite secondaire apparaissant quelques semaines après le contact).

Une consultation est nécessaire. Elle peut être faite par les médecins généralistes, les médecins des CIDDIST, les gynécologues, les dermatologues ou les proctologues suivant les cas.

Quelles sont les agents responsables de ces IST ?

 

Share This