Sélectionner une page
Montmartre par Sophie Bassouls

« Vaccin VIH de désespoirs en espoir »

4 février 2022 | Editos

Edito Pr Lelièvre Jean-Daniel​Le développement rapide des vaccins anti COVID19 a suscité l’espoir que les recherches conséquentes sur ces vaccins pourraient profiter à la mise au point d’un vaccin contre le VIH. Cependant les problématiques d’un vaccin anti VIH portent moins sur la question du choix de la plateforme vaccinale que sur la caractérisation de l’antigène vaccinal. L’infection par le SARS-CoV2 aboutit dans l’immense majorité des cas à la guérison et à l’induction d’une réponse immunitaire qui permet de se protéger contre les réinfections et surtout contre les formes les plus sévères de la maladie. Il est dès lors assez simple de mimer avec un vaccin ce que l’on obtient après infection. La problématique est tout autre avec le VIH. Si l’infection par ce virus peut s’accompagner chez un petit nombre de sujets dits elite contrôleurs d’une immunité permettant un contrôle de la réplication virale, elle ne permet pas d’induire une réponse anticorps qui protégerait contre des réinfections. L’induction d’anticorps neutralisants dits large spectre après infection a longtemps été estimée comme impossible et dès lors sa reproduction par la vaccination comme une douce chimère. Les stratégies vaccinales se sont dès lors tournées soit vers l’induction d’une réponse lymphocytaire T CD8 (celle qui permet le contrôle de la réplication virale chez les elites neutraliseurs) permettant de réduire la charge virale et de limiter les risques de transmission, soit vers celle d’anticorps capables d’éliminer le virus sans forcément impacter sa fixation aux récepteurs des lymphocytes T CD4+. Cette dernière piste faisait suite aux résultats encourageants obtenus avec l’essai RV144/Thaï, seul essai vaccinal prophylactique de phase 3 ayant montré une efficacité. Malheureusement les résultats récents de l’essai HVTN702 utilisant le même type de stratégie mené en Afrique du Sud se sont avérés négatifs. Les stratégies d’induction d’une réponse T CD8+ de même que des essais hybrides appelés stratégies de vaccins mosaïques se sont avérées également décevantes. Pour autant la recherche d’un vaccin VIH reste dynamique, source de progrès et d’espoir. De progrès car c’est grâce à elle notamment qu’ont été développées les plateformes vaccinales utilisées pour les vaccins COVID-19 (vaccins ARNm et vecteurs viraux) et qu’a pu être mis en évidence la pertinence d’utilisation de stratégies dites prime-boost hétérologues (utilisation séquentielle de vaccins provenant de plateformes différentes). D’espoir car depuis quelques années on sait maintenant que l’infection peut s’accompagner de l’induction d’anticorps neutralisants large spectre. Les mécanismes d’induction de ces anticorps sont complexes et celle-ci ne pourra être reproduite avec des schémas de vaccination classique. Toutefois les efforts importants fournis par plusieurs grandes équipes sur la caractérisation des antigènes à utiliser dans ces futurs vaccins ont permis d’aboutir à la mise au point de vaccins utilisés en phase 1. La production en quantité de ces antigènes est difficile et tous les progrès récents acquis sur les plateformes ARNm grâce à la pandémie COVID-19 ont permis de les réutiliser pour les produire et donc avoir des vaccins pouvant être étudiés rapidement chez l’Homme. Juste retour des choses.

Pr Lelièvre Jean-Daniel MD/PhD
Chef de service en immunologie clinique et maladies infectieuses
hôpital universitaire Henri Mondor

Les éditos du COREVIH

Edito COREVIH Elisabeth Bouvet

Une nécessaire évolution

      ​La formidable dynamique qui s’est mise en marche depuis les années 1990...
Vieillir avec le VIH, une réalité en 2021

Vieillir avec le VIH, une réalité en 2021

      Il y a encore 25 ans, vieillir ne faisait pas partie du vocabulaire des...
Hépatite C : des coûts et des prix (Nobel)

Hépatite C : des coûts et des prix (Nobel)

      Le jury Nobel 2020 honore les scientifiques ayant contribué à la découverte...
Edito Dr Roland LANDMAN

Less is more

      ​Aujourd'hui, les traitements antirétroviraux (ARV) permettent de maintenir...
Le désir d’enfant chez les femmes atteintes de VIH. Edto d'Aminata SINON

Le désir d’enfant chez les femmes atteintes de VIH

      Pendant longtemps, la maternité et le VIH n’allaient pas de pair chez les...

A l’agenda

Share This
Aller au contenu principal